Michaël Manzo, nouveau moniteur de stage DPK

Publié le: 18 janvier 2018

Michaël Manzo, 6ème dan, a été nommé par le CA de la fédération pour être moniteur de stage Dan-Poom-Keup. Un nouveau challenge s’offre au taekwondoïste liégeois pour cette nouvelle année 2018.

Après un parcours de sportif, d’arbitre et de jury dans les passages de grade DPK, Michaël Manzo (KUMGANG BEYNE) peaufine encore un peu plus son Curriculum Vitae de taekwondoïste en devenant moniteur attitré dans les stages DPK. Michaël ne tombera toutefois pas en terrain inconnu. « Je participais aux stages DPK sans forcément y être moniteur, explique Michaël Manzo. Je donnais un coup de main quand j’en avais l’occasion. Maintenant, on m’a proposé de rejoindre l’équipe en tant que moniteur ce que j’ai accepté. »

Le Liégeois rejoint ainsi Nicolas Danneau (7ème dan – TAEKWONDO LA SOURCE) et Olivier Dewandre (5ème – TAEKWONDO WOLF ACADEMIE), déjà moniteurs des stages DPK. « On a plus ou moins la même vision du cheminement en taekwondo et du niveau à atteindre pour que les élèves passent et réussissent leurs examens à l’issue de ces stages. »

Une vie tournant autour du taekwondo

Mais avant de devenir moniteur de stage en 2018, Michaël a découvert toutes les disciplines du taekwondo. Il commence le taekwondo en 1992 à la suite d’une rencontre dans son quartier d’enfance. « J’avais un ami dans ma rue qui faisait du taekwondo. Il m’a fait découvrir ce sport à l’âge de 7 ans depuis je n’ai jamais arrêté. »

En 1999, à 14 ans seulement, il obtient sa ceinture noire. Le taekwondoïste participe ensuite à de nombreuses compétitions belges et étrangères, à la clé de beaux résultats avec une quarantaine de coupes et médailles à son palmarès.

Parmi ces résultats, on peut entre autres noter :

  • Champion de Belgique Poomsae (2003) en simple, pair et synchronisé,
  • 3ème en Open International d’Angleterre (2003),
  • 3ème en Open International au Luxembourg (2004),
  • Sélection et participation au championnat d’Europe en Corse (2003),
  • Sélection pour le 1er championnat du Monde Poomsae en Corée (2004). Malheureusement, à la suite d’un accident de la route, Michaël a été dans l’incapacité physique d’y participer).

S’ajoute à ce parcours sportif plus qu’honorable, un parcours arbitral où Michaël est devenu arbitre niveau A lors de compétitions techniques et de combat. Il est également initiateur ADEPS et a été membre de l’équipe de démonstration de Belgique (ABFT) pendant plusieurs années.

A l’heure actuelle, le liégeois a souhaité lever un peu le pied au niveau sportif mais tout en gardant l’autre pied dans le monde du taekwondo. « Étant de nature nerveuse, ce sport me permet de me canaliser, notamment lors de mes études et mes examens oraux, il m’a aidé à me maitriser, à pouvoir utiliser mon corps comme je l’entends. Il me permet aussi d’être plus rapide et plus vif. Mais à l’âge de 33 ans avec une femme, que j’ai rencontré au taekwondo et un fils à la maison ainsi qu’un travail en tant que mécanicien, je ne peux plus me permettre de partir m’entraîner tous les jours. Cela me tient toutefois à cœur de faire progresser le niveau de taekwondo et celui des sportifs. Raison pour laquelle j’ai accepté de devenir moniteur dans les stages DPK mais également de donner régulièrement des cours dans mon club KUMGANG BEYNE » conclut-il.

Nous souhaitons à Michaël, également membre du jury dan (ABFT) depuis plusieurs années, bonne chance dans ce nouveau défi et encore de nombreuses années de réussite dans le taekwondo.

Article de Debora Romeyns

Nos partenaires