Stage à Grâce-Hollogne : « Que du bonheur ! »

Publié le: 5 février 2018

Le dimanche 28 janvier, les affiliés de la Fédération ont pu participer, gratuitement, à un stage organisé par la Comité provincial de Liège. Jeunes, moins jeunes, débutants, confirmés, adepte du nouveau ou ancien style du Taekwondo, chacun a pu y trouver son compte avec la présence de 5 maîtres de stage. Un premier stage laissant présager, à l’avenir, d’autres événements de ce genre.

Le Hall Omnisport de Grâce-Hollogne a accueilli le premier stage de combat et de poomsae. Qui dit stage exceptionnel, dit aussi maitres de stage exceptionnels.
Les affiliés de la Fédération ont pu compter et profiter de la présence de :

Arber Bajra, entraineur des cadets en équipe fédérale et adjoint chez les juniors, n’a pas su nous cacher son enthousiasme après ce stage. « Aujourd’hui, je n’en reviens toujours pas. 200 affiliés (50 en Poomsae et 150 en combat) étaient présents. Un nombre de participants auquel on ne s’attendait pas. Il y avait tellement de monde que je n’avais pas assez de cibles de frappe pour gérer tout le monde (rires). Mais tout s’est très bien déroulé. Pour un premier stage, nous pouvons dire que c’est réussi. »

Le temps d’une journée, les clubs et les affiliés présents lors du stage ont donc pu partager, admirer et écouter les maitres de stage. Nous félicitons ces 200 participants pour leur présence et leur engagement lors de cette journée.

Un stage prévu de longue date

A l’initiative, on retrouve Arber et son frère Arbnor ainsi que Luc Sougné, ancien président de la Fédération, devenu maintenant président d’honneur mais également Didier Lebon, président du Comité Provincial de Liège. « Nous avions dans l’optique de montrer aux gens le Taekwondo. Mais aussi de motiver les affiliés, jeunes et moins jeunes, à venir faire du Taekwondo en dehors de leurs clubs et leurs entrainements », nous explique Didier Lebon.

« C’est un stage que nous voulions faire depuis longtemps, ajoute Arber. Dans notre démarche, avec mon frère, Luc Sougné nous a beaucoup aidés. Finalement après de longs mois, ce stage a pu avoir lieu, grâce aussi à la salle omnisport de Didier Lebon à Grâce-Hollogne. »

La Fédération tient à remercier l’ensemble des personnes qui ont contribué de près ou de loin à l’organisation de ce stage. Celui-ci a permis aux clubs et aux affiliés de côtoyer des taekwondoïstes montants et de tout haut niveau. Ces athlètes qui ont passé et pris du temps pour partager leur expérience avec les affiliés. « C’est bien que les affiliés, ou non, nous voient sur Internet et les réseaux sociaux mais ils doivent aussi nous voir en vrai, en train de bouger et leur donner des conseils, déclare Arber. Faire partie de l’équipe fédérale, c’est bien mais pas seulement. Il faut aussi penser aux autres taekwondoïstes. Le stage leur a permis d’avoir une autre logique que l’entrainement en club. On donne de notre expérience combat et de bons conseils. Mais la journée a donné l’occasion aussi à chaque club de se rencontrer. Chaque adhérent a pu côtoyer les autres mais dans un environnement différent qu’en compétition. Les taekwondoïstes se voient généralement dans un état d’esprit compétitif. Ici tout le monde était ouvert et détendu. »

Un avenir prometteur

Après le succès de leur premier stage, les initiateurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. « Après l’événement, j’ai pu voir des commentaires positifs laissés sur Facebook. Je suis très content et fier que ce stage ait pu être organisé et ait plu à tous, se réjouit Didier Lebon. Ce stage a vraiment été au-delà de nos espérances. Et pour cela, je tiens à remercier plus particulièrement les 5 maitres de stage présents. C’était vraiment que du bonheur! »

 

A l’avenir, les organisateurs souhaiteraient renouveler l’expérience avec une fréquence de 2 à 3 stages par an. Quant à la date de ceux-ci, tout dépendra surtout des calendriers bien chargés de l’équipe fédérale.

Article de Debora Romeyns

Nos partenaires